Retour au forum Retour à l'accueil

 

Discussion

 

L'adoration des reliques au XVIIe siècle (Novembre 2001-Avril 2012)

 

Anne FERDANT-GAUTIER recherche des informations sur les reliques :

"Parce que je travaille actuellement sur le rapport entre le corps (dépouille mortelle) et la foi selon Saint Augustin, je cherche des références de documents, des ouvrages traitant de l'adoration des reliques dans l'Europe du XVIIe siècle. Même chose pour la tradition des masques mortuaires. Par avance, merci à ceux qui posséderaient de tels renseignements et qui accepteraient de me les communiquer".

 

Réponse de Fabien VANDERMARCQ (Paris) en novembre 2001 :

"En ce qui concerne les jansénistes, la Société de Port-Royal possède les masques mortuaires de Pascal et de la Mère Angélique Arnauld. On trouve en outre, à la Bibliothèque, un nombre important de reliques de saints ou de grands personnages de l'histoire port-royaliste. Ces objets sont soit conservés dans des boîtes ou des enveloppes, soit dans des reliquaires dont certains sont d'assez belle facture. On trouve dans les mémoires de Lancelot, citées par René Taveneaux dans La vie quotidienne des jansénistes, des détails assez peu ragoûtants sur la façon dont des reliques de Saint-Cyran ont été récupérées à sa mort. Il y a également d'autres mentions sur ce thème chez Jérôme Besoigne dans son Histoire de l'abbaye de Port-Royal".

 

Complément de Fabien VANDERMARCQ (Paris) en Avril 2012 :

"Concernant les masques mortuaires, signalons la parution en 2002 du cataloge de l'exposition "Le dernier portrait" qui s'est tenue au Musée d'Orsay et à laquelle la bibliothèque a contribué. Au sujet de la problématique des reliques, un article de Jean Mesnard, bref mais brillant, explore plusieurs pistes à ce sujet dans le numéro 62 des Chroniques de Port-Royal, à paraître en mai 2012".

 

Retour au forum Retour à l'accueil

 

                                                                                                                                                               

© Société de Port-Royal 2001-2019

Informations et contact