Retour au forum Retour à l'accueil

 

Discussion

 

Le puits de Pascal (Janvier 2000-Novembre 2000)

 

Rita HERMON-BELOT (Paris) aimerait savoir à quel moment la première machine de Pascal qui actionnait le puits des Granges de Port-Royal a été démontée ou, tout au moins, quand elle a été vue pour la dernière fois.

 

Réponse du frère Jacques (Saint-Lambert des Bois) en novembre 2000 :

« Concernant le puits de Pascal, l’abbé Grégoire a-t-il été le dernier à l’avoir vu ?

"La maison des solitaires qui subsiste en entier avec ses dépendances, n’a subi que les modifications nécessaires pour en faire une bonne ferme : on y montrait encore, il y a quatre ans, les débris d’une machine inventée par Pascal, au moyen de laquelle un enfant de douze ans pouvait facilement tirer d’un puits de 54 mètres (27 toises de profondeur) un volume d’eau pesant au moins 13 myriagrammes (environ 270 litres) sans compter le poids du sceau [sic]. Cette machine que j’avais remarquée dans mes premiers voyages, n’existe plus, et le puits est comblé".

Henri Grégoire, Les ruines de Port-Royal des Champs en 1809. p. 64. (Édition de 1809)

Mais qu’en restait-il déjà à la première visite puisque le Manuel du Pèlerin de Port-Royal des Champs, 1767, décrit ainsi le lieu (p. 43 des stations du pèlerinage) :

« Au milieu de la cour est un puits couvert (il est comblé) de 27 toises de profondeur. M. Paschal avoit inventé une machine avec laquelle un enfant de douze ans pouvoit monter & descendre en même tems deux seaux, qui tenoient chacun neuf seaux ordinaires, l’un étant plein & l’autre vuide. On y voit encore des débris de cette machine sous les remises de cette ferme". »

 

Retour au forum Retour à l'accueil

 

                                                                                                                                                               

© Société de Port-Royal 2001-2019

Informations et contact