Retour au forum Retour à l'accueil

 

Discussion

 

Les archives de l'abbé Guettée (Novembre 2003-Avril 2008)

 

Lionel FAIVRE (Giromagny) nous a fait parvenir cette annonce :

Etant un ancien médiéviste je connais peu l'époque moderne. Je redécouvre cependant Port-Royal par Pascal et l'abbé Guettée (un des derniers représentants de la grande tradition gallicane). Les ouvrages de Guettée (qui furent mis à l'Index) sont difficilement trouvables et un grand mystère entoure ses archives personnelles... avec un peu de chance elle pourrait être chez-vous ? Pouvez-vous me renseigner à ce sujet ?.

 

Réponse de Fabien VANDERMARCQ (Paris) en novembre 2003 :

"Malheureusement les archives de l'abbé Guettée ne se trouvent pas à la Bibliothèque de Port-Royal. J'avoue ma total ignorance à ce sujet et l'opuscule de Thérèse Monthéard, Père Wladimir Guettée et Port-Royal, Le Mesnil Saint-Denis, 1992, reste muet à ce sujet. Peut-être l'un des participants au forum sera-t-il plus au fait de la question ?"

 

Réponse de Raphaël STECK (Geispolsheim) en mars 2004 :

"En parcourant le Forum, je peux apporter une réponse à la personne faisant des recherches sur le Père Guettée. Il a terminé sa vie comme prêtre orthodoxe, est il est enterré au cimetière des Batignolles. Pour ses archives il faudrait voir avec la mission orthodoxe russe de Paris.

Le monastère orthodoxe des Saints Clair et Maurin à Lectoure dans le Gers, a réédité il y a quelques années son "Histoire de l'Eglise". Ainsi que ses pamphlets: "La papauté hérétique" et la "papauté schismatique" . Ils ont aussi une très belle icône le représentant ainsi qu'une biographie très complète."

 

Réponse de Jérôme de ROYS (Villecerf) en avril 2008 :

"Mon aieul Jérôme Joseph marquis de ROYS , (X Ponts 1807), lors qu'il était directeur de l'Observateur du dimanche a tenu et entretenu une longue polémique avec l'abbé Guettée alors que l'abbé Guettée dirigeait l'Observateur catholique. Leurs désaccords portaient sur a peu près tous les sujets essentiels du temps : L'immaculé Conception de la Vierge Marie, l'infaillibilité Pontificale, la dévotion au Sacré Coeur.

Mon aieul écrivait " qu'il priait Dieu pour qu'il l'éclaire". L'abbé Guélon, l'un des principaux colaborateurs de l'abbé Guettée en fut aussi l'un des instruments.Un premier point devait pourtant les faire se rencontrer : Leur symétrique admiration pour Port Royal, et les ruines des Champs qu'ils visitérent tous deux à plusieurs reprises et à peu près en même temps, et pour lesquels ils souhaitèrent l'un comme l'autre le retour des " Petites Ecoles" par delà l'enseignement donné alors par les frères de Saint Antoine. Ils se rejoignirent aussi sur "la Terre Sainte" et sur le pélérinage de Notre Dame de Boulogne. Mais l'essentiel et sur le fond le fossé était total. Comme vous, j'espère trouver de nouvelles sources sur ces sujets peu à la mode aujourd'hui mais qui enflammaient les coeurs des hommes généreux du temps.et bien sûr les correspondances et échanges entre ces deux directeurs de revue. Ce que je commence à trouver, ce sont quelques articles dans les collections du journal l'Univers ou Le Siècle. La magnifique description en 1857 de l'arrivée aux Champs, l'énumération des tableaux alors accrochés dans la chapelle sont une des pages les plus émouvantes consacrées au site de Port Royal."

 

 

Retour au forum Retour à l'accueil

 

                                                                                                                                                               

© Société de Port-Royal 2001-2019

Informations et contact